Partagez sur Facebook !

Dernières Mises à Jours 13/06/18...

 

* Portée Chou : photos 7 semaines

 

 

 

Venez nous rencontrer lors de nos prochaines expositions canines 

 

 

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Tares Génétiques

 

Qui dit tares dit défauts mais aussi héréditaires soit transmissibles à la génération suivante.

Chez l’australien, il y plusieurs tares à faire dépister :

è    MOHC : Maladie Oculaire Héréditaire

Seul un ophtalmologue canin peut les dépister avec son ophtalmoscope. Il regardera le fond de l’œil et observera sa netteté ou au contraire y verra des défauts montrant une tares. Parmi ces MOHC ont y décèle :

           - APR : Atrophie Progressive de la Rétine

           - AOC : Anomalie de l'Oeil du Colley

           - Cataracte Juvénile

 

Dans chacun des cas, un animal atteint d’une anomalie se verra au fur et à mesure des années, perdre la vue d’un œil ou des 2. L’anomalie peut très bien se déclarer à 2 ans comme à 8 ans, c’est pour cela qu’un rendez-vous médicale chez ce spécialiste est fortement conseillé tous les 2 ans maximum.

Selon les résultats de l’ophtalmologue,

la reproduction de l’animal est permise ou non :

Indemne : reproduction permise,

Suspect ou atteint : non possible.

 

è    Tests génétiques

      Ils permettront de savoir si l’animal peut éventuellement déclencher l’anomalie mais si aussi il risque de la transmettre.

HSF-4 ; AOC ; APR-R

Dans tous les cas, les résultats indiques soit :

         +/+ : animal sain, non porteur de la maladie

         +/- : animal sain, porteur de la maladie : transmettra soit le gène sain soit le gène malade

         -/- : animal atteint, transmettra obligatoirement le gène malade.

 

è    Sensibilité médicamenteuse : MDR 1.

      Cette sensibilité médicamenteuse n'est pas typique à l'australien d'autres races y sont atteintes (colley, border, berger blanc suisse...). Le Gène MDR1 réagit aux traitements dérivés de la substances Ivermectine, parmi eux des traitements vétérinaires. Le test génétique définira l’animal : +/+ ; +/- ; -/-

 

Si cette anomalie est à identifier sur l’animal, c’est que les conséquences peuvent êtres très graves en cas d’ingestion pour un sujet -/- : dans le pire des cas il y aura coma puis décès de l’animal ! D’où l’importance de ce test et surtout de le rappelez à votre vétérinaire avant quelques administrations.

 

Ci dessous la liste des médicaments à proscrire !

 

Médicaments connus provoquant une toxicité liée au gène MDR1 :
• Ivermectine (antiparasitaire)
• Lopéramide (antidiarrhéique)
• Doxorubicine, Vincristine, Vinblastine (anticancéreux)

Médicaments suspectés pour avoir une toxicité lié au gène MDR1 :
Cyclosporine (immunodépresseur)
• Paclitaxel, Mitoxantrone (anticancéreux)
• Quinidine, Digoxine (cardiogénique)
• Ondansetron, Domperidone, Emeprid (antihémétique)
• Acepromazine (tranquilisant)
• Butorphanol (antalgique)

 

Je teste mes chiens pour pouvoir sélectionner niveau reproducteur et ne pas produire des sujets - /-. Néanmoins je considère tous mes chiens comme sensibles (-/-) et les traite donc avec des substances naturelles et éviter ainsi tous problèmes :

 

Vermifuge : ail

Insecticide : extrait de lavande et citronnelle